le perce-oreilles

Accueil > et re-vrac > L’écoute comme acte musical : wi watt’heure 11

L’écoute comme acte musical : wi watt’heure 11

vendredi 26 juin 2015

En musique, l’écoute est une pratique quotidienne et intensive. Elle est comme un solfège que chacun.e organise selon son éducation, son parcours social et poétique. L’écoute ainsi pratiquée est un acte musical à part entière.

En deçà des réflexions sur l’écoute développées par John Cage, Peter Szendy et R.Murray Schafer, voici quatre portraits d’écoutan/tes.
En deçà, cela veut dire que leurs pensées ont cadrées mes questions, ont orienté mon écoute, ensuite je me suis laissée emmener par ces personnages.
Ainsi, c’est le récit de quelques pratiques intensives de l’écoute que propose wi watt’heure 11.

Karen alias Golem est musicienne, elle compose avec des sons concrets, des larsens, de la voix, elle travaille à l’apparition de fantômes via le son analogique, BrunoF est musicien, il improvise, il « tripatouille » divers instruments et objets de récupération ; il tient souvent les stands de disques lors du Festival Musique Action notamment. Jean-Guillaume Legrand s’occupe du studio d’enregistrement et de mixage du CCAM de Vandœuvre-lès-Nancy, il a remplacé François Dietz, dont il est parfois question dans son entretien. Il est également musicien. Marc Siffert est musicien, contrebassiste et compositeur, c’est un activiste, il n’aime pas (du tout) la culture agricole intensive, il aime les champs libres…


Voir en ligne : http://www.revue-et-corrigee.net/?v...