le perce-oreilles

Accueil > et re-vrac > du son “cousu main”

du son “cousu main”

lundi 20 septembre 2010

Comme le rappelait le réalisateur Daniel Deshays en juillet 2009 au Musée Réattu, “impliquer le sonore revient toujours à en livrer une “lecture inventive”, c’est à dire une ré-écriture, qui le met en question. Un vrai travail sur le son implique toujours ce que l’on pourrait appeler une “poétique” (en référence à la poiesis des grecs, c’est à dire à la fabrication), mettant en jeu un rapport au sonore nullement normalisé, mais qui au contraire demande à être pensé et renouvelé pour chaque cas particulier.” C’est cette approche singulière non pas d’un son “inventé”, mais de l’écoute littéralement (re)mise en jeu, qu’illustrent à leur manière les réalisations suivantes. Une écoute qui se situe délibérément par delà le musical, et qui relève de ce qu’il faudrait appeler une “cinématique” du sonore.

Voir en ligne : http://phonurgianova.blog.lemonde.f...