Tu navigues, l'ami-e, avec Internet explorer (IE) 5, 6, 7 ou 8. Le perce-oreilles n'a rien contre, mais ne s'arrache pas les cheveux à recoder tout le site pour IE, qui ne respecte pas les standards du web.
Et si tu essayais Firefox, histoire de voir vraiment à quoi ressemble le Perce-oreilles ?

Comment ça marche ?

C’est quoi ce listing en 2 colonnes ?

Le perce-oreilles te présente une liste de sons pour te réveiller un peu les esgourdes. En gros, les pastilles blanches te font naviguer sur les pages informatives du site, les vertes dans les mots-clés, les rouges t’envoient voguer vers d’autres sites.

Pour chaque son référencé, ça se passe donc comme ça :

Premier bloc, en rouge, tu trouveras 2 liens qui te feront illico ressortir du perce-oreilles (c’est pas une bestiole possessive) :

- d’une part, avec l’icône micro, le lien vers la page de présentation du son, sur laquelle le perce-oreilles te conseille d’aller faire un tour pour découvrir le site des gens qui ont produit le son, où il y a plus d’infos sur ce son, et généralement beaucoup d’autres sons - si tu veux connaître l’url du site vers lequel tu seras redirigé-e, laisse donc traîner ta souris sur ce lien rouge, et l’infobulle te révèlera l’adresse ;

- et parfois, juste en dessous, le fichier son lui-même, soit sous la forme d’une icône , soit avec la mention du type de son, pour que tu saches à quoi t’en tenir en cliquant dessus - pareil, laisse traîner la souris dessus pour voir l’url du son dans l’infobulle

Deuxième bloc, en noir, sans liens :

- d’abord, il y a un bref descriptif du son, comme tu l’auras deviné, c’est-à-dire en général un résumé très résumé de ce que tu trouveras en allant sur la page de présentation du son.

- et à la fin, en gras, il y a la date à laquelle le perce-oreilles a dégoté le son (ce qui correspond parfois avec la date du son lui-même, mais pas du tout forcément).

Dernier bloc, en vert  : les mots-clés associés au son, qui ne te font pas, contrairement aux liens rouges, sortir du site, mais qui te permettent de classer les sons différemment, en visualisant tous ceux qui correspondent à tel ou tel mot-clé (les sons d’une même radio, sur un même thème...) - sachant quand même que pour une recherche précise, rien ne vaut le formulaire de recherche de la colonne de droite.

Le perce-oreilles a un peu coupé la chique à ces mots-clés qui sinon prendraient toute la place : il affiche donc leurs titres abrégés. Mais si tu laisses traîner ta souris dessus, le titre complet apparaîtra dans l’infobulle - et a fortiori aussi si tu cliques sur le mot-clé.

Qu’est-il censé se passer quand tu cliques sur le lien audio de la première ligne ?

Si c’est , mp3, ogg ou wav, c’est directement le son :

- si tu fais un clic droit puis « enregistrer sous », ton ordinateur téléchargera le son (ou, si tu as un mac, Ctrl+clic)

- si tu fais un clic gauche (normal quoi) : soit ton navigateur ouvrira le son dans la même fenêtre, soit ton lecteur audio l’ouvrira indépendamment

- s’il ne se passe rien quand tu cliques sur le son, il faut que tu installes un lecteur sur ton ordi, comme vlc par exemple, qui lira même les ogg, un format libre de meilleure qualité que le mp3 majoritaire - et puis si tu veux transformer un format audio en un autre format, tu peux employer audacity

Et si c’est marqué :

- intégré/multiple : tu es obligé-e d’aller sur la page du son et de rester dessus pour l’écouter, ou bien (ce qui est plus sympa), tu as le choix entre plusieurs formats de fichier (mp3, ogg, flac, zip) pour le même son, et on te laisse choisir tout-e seul-e c’que tu préfères

- plateforme : le son est hébergé sur un site de téléchargement gratuit mais avec code et souvent temporaire

- zip-rar-tgz : le son est archivé, tu auras besoin d’un logiciel de décompression d’archives pour le lire (si tu n’en as pas, tu en trouveras ), et après passage dans ce logiciel, le son se transformera en un splendide ogg ou mp3

- podcast via logiciel : tu dois avoir ou installer sur ton ordi un progamme de podcasting (comme çui-là par exemple)

- texte/image : c’est pas du son, mais ça cause de son d’une manière qui intéresse le perce-oreilles

- stream : c’est qu’exceptionnellement on t’a dégoté un direct, que tu pourras donc écouter en temps réel mais pas télécharger

Tu t’es paumé-e dans les entrailles du perce-oreilles ?

Sur le bandeau tu cliqueras, le perce-oreilles swinguera, la page d’accueil réapparaîtra.

Certains liens ne marchent plus et puis en plus il manque plein de trucs ?

Le perce-oreilles n’a pas vocation à devenir un annuaire, ce serait l’comble pour une p’tite bête - d’autant plus que les sons ont parfois une durée de vie très limitée sur le web : il ne gardera en mémoire que quelques mois de sons référencés, et puis surtout il ne te garantit pas que les liens marchent toujours en dehors du mois en cours...

Les référencements ont commencé au mois de novembre 2009, à partir de là le perce-oreilles tâche de suivre ce qui est publié d’intéressant. Il fait des allers-retours dans le passé aussi, pour faire ressortir un son publié il y a longtemps et qui vaut le coup d’oreille. Et puis il t’encourage vivement à ne pas t’en tenir aux pages de présentation des sons, mais à aller plutôt fouiner sur les sites qu’il met dans ses référencements ou dans sa carte des explorations.

Surtout, le perce-oreilles n’est pas un insecte omniscient : alors n’hésite pas à venir lui signaler des sons du passé ou des sons tout récents.

T’as pas le temps de tout écouter ?

Eh bien va faire un tour dans l'esgourde du perce-oreilles alors, tu y trouveras une sélection dans la sélection. Bien sûr, c’est résolument arbitraire, comme choix, mais bon voilà, c’est le prix à payer quand on est flemmard-e.

C’est quoi, la licence de ces sons ?

Alors ça, l’ami-e, faut aller sur la page de présentation de chaque son pour le savoir : le perce-oreilles ne fait que recenser - si tu veux utiliser un son, le diffuser, ou en savoir davantage, clique sur le lien rouge et cherche un email de contact...

Tu veux suivre les mises en ligne et les podcaster ?

Si t’es un-e geek ou un-e inconditionnel-le, va donc faire un tour sur le rss du perce-oreilles, qui t’affiche les derniers sons référencés. Si tu veux suivre une thématique précise, clique sur le lien vert correspondant, et le rss te proposera l’abonnement au mot-clé choisi. Ce qui fait, tu vois, que tu peux y abonner :

- ton navigateur pour aller directement sur les pages des sons sans passer par le perce-oreilles - il suffit pour cela de cliquer sur l’icône rss , qui se situe généralement à côté de la barre d’adresse de ton navigateur

- ton lecteur de news, intégré ou non

- et ton logiciel de podcast pour recevoir directement les sons tous frais dans ton ordi (naturellement, ça vaut pour les [mp3], [ogg] et [wav], mais pas pour les [intégré] et autres [plateforme]...).





spip ondes courtes Suivre la vie du site rss 2.0 samizdat iconmonstr